Liste des articles

La motivation cardio à l’ère numérique

La motivation cardio à l’ère numérique

Axel van Weel

Axel van Weel

En Forme:

Rédacteur sportif

Découvrir cet auteur

C’est bien connu : la pression sociale nous fait souvent faire des choses que l’on ne ferait pas en temps normal. On court plus vite lorsque l’on veut dépasser l’homme ou la femme bien sexy qui nous devance, on fait quelques répétitions de plus au gym, car notre pote en a fait plus que nous, on saute un peu plus haut sur nos skis, car on sait qu’une caméra nous filme… C’est pour cette même raison que l’entraînement personnel fonctionne : en plus de créer un programme personnalisé pour vous, l’entraîneur personnel vous aidera à persévérer et à vous pousser encore plus loin.

Toutefois, à l’ère des médias sociaux et des appareils électroniques personnels, le soutien d’un entraîneur personnel n’est plus la seule façon de garder votre motivation. Il existe sur le marché de nombreuses applications pour les téléphones intelligents, qui vous aideront à rester en santé, particulièrement pour les entraînements cardio et d’endurance comme la course et le vélo. Une application comme Micoach d’adidas, par exemple, vous donne des renseignements sur votre trajet, votre vitesse, votre temps et vos meilleurs temps. Elle peut aussi vous avertir à mi-course lorsque vous êtes près d’atteindre votre record personnel, vous poussant à vous dépasser encore davantage. Et si ce n’est toujours pas assez motivant, vous pouvez publier vos accomplissements sur Facebook pour que tous vos amis les voient. Il n’y a pas meilleure motivation pour aller courir que de voir tous vos amis cliquer « j’aime » lorsque vous terminez une course!

Et l’argent, lui? Le motivateur par excellence qui fait tourner le monde est, et sera toujours, malheureusement, l’argent. Les créateurs de GymPact ont dû penser à la même chose lorsqu’ils ont conçu cette plateforme qui fait beaucoup parler d’elle : vous vous faites payer pour aller au gym, et cet argent est puisé dans les comptes des utilisateurs qui n’ont pas respecté leur engagement d’y aller eux-mêmes. Un peu comme un système d’assurance positif pour les gens qui s’entraînent. Le principe est simple : vous saisissez le nombre de jours où vous prévoyez vous entraîner par semaine et le montant que vous êtes prêt à payer si vous n’y allez pas. Si vous y allez, vous recevez de l’argent, et sinon, vous payez. Ce n’est peut-être pas la raison la plus noble pour s’entraîner, mais si elle vous permet d’obtenir le corps dont vous avez toujours rêvé, pourquoi ne pas l’essayer!

D’autres trucs de mise en forme:

Évaluez cet article


Découvrez nos auteurs

Liste des articles