Liste des articles

Intervalles à haute intensité (HIIT)

L’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT)

Axel van Weel

Axel van Weel

En Forme:

Rédacteur sportif

Découvrir cet auteur

Lentement mais sûrement, l’hiver arrive à sa fin : il est donc temps de penser à des façons de se débarrasser de ces kilos accumulés pendant l’hibernation. Il faut donc se résigner et retourner au gym, au parc ou à la piscine, mais cette fois, plutôt que d’embarquer sur le tapis roulant ou l’elliptique pendant une heure, essayez quelque chose qui vous permettra d’enfiler votre maillot de bain plus tôt que prévu: l’entraînement par intervalles à haute intensité. L’essayer, c’est l’adopter.

L’entraînement par intervalles à haute intensité, c’est une série de courts intervalles à haute intensité, suivie d’une série d’intervalles plus longs à basse intensité. On peut appliquer cette méthode à tout type d’activité cardiovasculaire, que ce soit la course, la bicyclette, l’aviron, l’entraînement en parcours, etc. L’objectif, c’est de faire en sorte que le corps n’ait jamais le temps de s’habituer à un niveau d’effort donné. Par exemple, lorsque vous courez à un rythme régulier, votre corps est capable de « s’habituer », car il n’a pas à s’accommoder à de nouveaux élans, il n’a qu’à continuer à faire ce qu’il fait. Eh bien, ce n’est pas le cas avec l’entraînement par intervalles à haute intensité : aussitôt que le corps s’habitue à un certain niveau d’intensité, vous le forcez à ralentir ou à accélérer, à anticiper ce qui viendra par la suite.

Les formules habituelles de ce type d’entraînement sont des intervalles de 30/90, 30/60 ou 30/30, donc, par exemple, 30 secondes de haute intensité suivies de 90 secondes de basse intensité. Dans ce contexte, une haute intensité équivaut à un rythme cardiaque à 80-90 % de votre capacité, tandis qu’une basse intensité équivaut à un rythme cardiaque à 40-50 % de votre rythme maximal. Suivez cette formule pendant vingt minutes et vous pourrez accrocher vos chaussures pour la journée.

Cette méthode peut vous aider à faire diminuer votre pourcentage de gras corporel (tout en gardant de la masse musculaire), car vous brûlerez plus de calories en moins de temps qu’avec l’entraînement cardiovasculaire régulier, en raison des intervalles à haute intensité. De plus, vous continuerez à brûler des calories après l’entraînement. Et certaines études indiquent que l’entraînement par intervalles à haute intensité permet de bâtir une meilleure endurance que l’entraînement d’endurance traditionnel. Davantage de résultats en moins de temps – parfait pour attaquer le printemps en grand!

Évaluez cet article

2387

À lire aussi

Découvrez nos auteurs

Découvrir cet auteur

Amanda Riva

Amanda Riva

Conseillère en création et développement de recettes et propriétaire de l'entreprise « The Hot Plate »

Conseillère en création et développement de recettes et propriétaire de l'entreprise « The Hot Plate ». Le magazine 'Saveur' a nommé Amanda parmi les 100 meilleurs cuisiniers amateurs en Amérique du Nord, et ce lorsqu’elle n'avait que 20 ans. Depuis, elle a créé sa propre entreprise en proposant un service complet de créations et développements de recettes. Amanda collabore avec des marques comme Danone pour la création de recettes inspirantes qui éveilleront le chef en vous. L’objectif d’Amanda est d’encourager la confiance culinaire des passionnés de cuisine. Qu'elle participe à la chaîne Food Network, au Huffington Post ou à Kin Communauty, Amanda est toujours à la recherche de nouvelles façons d'aider les amoureux de la cuisine à redécouvrir l'heure des repas avec des ingrédients de qualités. Vous pouvez suivre Amanda grâce à son émission de cuisine en ligne « The Hot Plate », sur son site Web et sa page YouTube.

Lire la suite

Découvrir cet auteur

Andréanne Tremblay-Lebeau

Andréanne Tremblay-Lebeau

Diététiste professionnelle

Andréanne détient un baccalauréat et une maîtrise en nutrition de l’Université de Montréal. En tant que diététiste professionnelle, ses domaines de spécialité sont la gestion de poids santé, l’alimentation saine, l’éducation en nutrition et la cuisine. Elle a partagé sa passion pour les aliments en participant entre autre à la rédaction du livre de recettes de la Fondation québécoise de la maladie coeliaque et en donnant des ateliers de cuisine aux élèves du primaire et aux étudiants universitaires.

Lire la suite

Liste des articles