Liste des articles

Mieux courir pour une meilleure santé

Mieux courir pour une meilleure santé du coeur

Axel van Weel

Axel van Weel

En Forme:

Rédacteur sportif

Découvrir cet auteur

De toutes les activités cardiovasculaires, la course est de loin la plus populaire. Elle est très accessible, ne nécessite pas d’équipement compliqué et brûle des calories comme bien peu d’autres sports. Mais ce n’est pas parce que c’est un sport de base qu’il n’y a pas moyen d’améliorer sa technique. L’un des débats faisant le plus rage en ce moment dans le monde de la course porte sur la pose du pied lors de la foulée.

La première partie à frapper le sol lors de la foulée peut être l’une des suivantes : le talon, le bol ou l’orteil. Si c’est le talon qui touche le sol en premier, votre pied est en position « orteils en l’air ». Si vous frappez le sol avec le bol du pied, votre foulée vous fait atterrir sur le bol du pied, encore les orteils en l’air. Avec cette technique, votre pied atterrit presque à plat. Et avec la pose du pied qui vous fait atterrir les orteils en premier, vous atterrissez sur vos orteils, le pied pointé vers le bas. Bien qu’il n’existe pas de technique scientifiquement éprouvée ou déconseillée, les trois ont bien certainement des avantages et des inconvénients.

La plupart des coureurs posent le talon en premier, même si c’est la technique qui comporte le plus d’inconvénients. Premièrement, atterrir avec la jambe tendue vers l’avant est l’équivalent de freiner à chaque foulée. Votre impulsion est donc stoppée, et vous aurez à recommencer à chaque foulée. Il va donc sans dire que ce n’est pas une technique très efficace. Deuxièmement, atterrir sur le talon est trop dur pour vos chevilles, genoux, hanches et pour le bas du dos. Si vos chaussures sont bien rembourrées, l’impact sur votre corps peut être réduit, mais cette technique risque quand même de causer bien des blessures.

À l’autre extrême se trouve la foulée orteils en premier. Cette technique ne comporte pas d’effet de frein puisqu’elle vous propulse essentiellement vers l’avant. Cette technique permet d’être plus rapide, mais elle est plus appropriée pour les sprints que pour les longues distances.

Au milieu du spectre se trouve la foulée du bol du pied, ou la foulée neutre. Grâce à cette technique, vous atterrissez précisément sur votre centre de gravité, ce qui veut dire que vous ne freinez pas et que vous ne vous propulsez pas vers l’avant, donc que vous ne perdez pas d’énergie. Cette technique très efficace vous permet d’être rapide et de réduire l’impact sur vos articulations.

Expérimentez pour trouver la technique qui vous convient le mieux et qui optimise votre course, mais n’oubliez pas qu’il est important d’effectuer la transition lentement pour éviter de vous blesser. Bonne course!

Évaluez cet article

2277

À lire aussi

Découvrez nos auteurs

Découvrir cet auteur

Amanda Riva

Amanda Riva

Conseillère en création et développement de recettes et propriétaire de l'entreprise « The Hot Plate »

Conseillère en création et développement de recettes et propriétaire de l'entreprise « The Hot Plate ». Le magazine 'Saveur' a nommé Amanda parmi les 100 meilleurs cuisiniers amateurs en Amérique du Nord, et ce lorsqu’elle n'avait que 20 ans. Depuis, elle a créé sa propre entreprise en proposant un service complet de créations et développements de recettes. Amanda collabore avec des marques comme Danone pour la création de recettes inspirantes qui éveilleront le chef en vous. L’objectif d’Amanda est d’encourager la confiance culinaire des passionnés de cuisine. Qu'elle participe à la chaîne Food Network, au Huffington Post ou à Kin Communauty, Amanda est toujours à la recherche de nouvelles façons d'aider les amoureux de la cuisine à redécouvrir l'heure des repas avec des ingrédients de qualités. Vous pouvez suivre Amanda grâce à son émission de cuisine en ligne « The Hot Plate », sur son site Web et sa page YouTube.

Lire la suite

Découvrir cet auteur

Andréanne Tremblay-Lebeau

Andréanne Tremblay-Lebeau

Diététiste professionnelle

Andréanne détient un baccalauréat et une maîtrise en nutrition de l’Université de Montréal. En tant que diététiste professionnelle, ses domaines de spécialité sont la gestion de poids santé, l’alimentation saine, l’éducation en nutrition et la cuisine. Elle a partagé sa passion pour les aliments en participant entre autre à la rédaction du livre de recettes de la Fondation québécoise de la maladie coeliaque et en donnant des ateliers de cuisine aux élèves du primaire et aux étudiants universitaires.

Lire la suite

Liste des articles

Les commentaires sont fermés.