Liste des articles

Pourquoi être compétitif est bon pour la santé

Pourquoi être compétitif est bon pour la santé

Sandy Braz

Error: Impossible de créer le dossier wp-content/uploads/2016/12. Son dossier parent est-il accessible en écriture par le serveur ?

En Forme:

Rédactrice, blogueuse et éditrice, forme et art de vivre

Découvrir cet auteur

Tous les ans, c’est pareil : je songe à me relancer dans le patinage artistique de compétition, même si je suis dans la trentaine. Eh bien, il s’avère que je ne suis pas seule.

Même si, selon Statistique Canada, seulement 6 % des adultes pratiquent des sports de compétition de façon régulière, plusieurs d’entre nous utilisent un événement, comme un marathon, une compétition ou une course, pour se motiver à atteindre des objectifs d’entraînement. Chaque année, des centaines de milliers de Canadiens participent à des événements compétitifs, que ce soit la musculation, la danse ou le bateau-dragon, pour l’amour de l’entraînement et le besoin de relever des défis, d’un point de vue physique ou mental.

Comme j’ai commencé tôt à pratiquer des sports, j’ai appris à un jeune âge à gérer mon stress, à être disciplinée, à bien manger, à dormir suffisamment ainsi qu’à connaître les limites de mon corps en sautant, en faisant des pirouettes et en tombant. Tout ce savoir s’est traduit par une bonne dose de confiance en vieillissant : j’ai enseigné le conditionnement physique pendant la vingtaine. Pour mon ami Matt, un fervent du vélo, c’est le Cyclo-défi contre le cancer qui lui donne la motivation de rouler et de se dépasser. Pendant les mois précédant la course, il se réveille à 4 h 30 tous les jours pour aller pédaler pendant deux heures. Quand je lui demande pourquoi il se lève si tôt, il me répond que son entraînement matinal lui permet d’améliorer sa confiance en soi au bureau. En effet, ce n’est pas étonnant : bon nombre de professionnels font des sports de compétition pour s’entraîner et profitent de l’aspect compétitif pour rester concentrés et motivés dans les autres sphères de leur vie.

Donc, par où commencer? Pensez aux activités que vous aimez faire : la course, le golf, le baseball, le hockey, le patinage artistique, le tennis, la crosse, les quilles… la liste peut être longue! Si vous n’avez jamais pratiqué de sport de compétition, cherchez une ligue récréative dans votre région : ce sera une bonne initiation. Règle générale, ces organisations mettent sur pied des compétitions annuelles et peuvent aussi vous mettre en contact avec d’autres athlètes adultes et certains bons entraîneurs.

Pour bon nombre d’entre nous, les sports de compétition sont tout naturels et nous rappellent les activités qui ont bercé notre enfance. Cependant, ils permettent à d’autres de gagner un second souffle et constituent un moyen positif de retrouver la motivation. S’il y a quelque chose que j’ai appris au fil des années, c’est qu’il est essentiel de trouver ce qui nous fait vibrer.

Pour d’autres trucs d’entraînement:

Évaluez cet article


Découvrez nos auteurs

Liste des articles