En savoir plus sur Danone

Évaluez cette recette
5491

Préparation


Sauce tartare :

  1. Dans un bol moyen, mélangez le yogourt, la mayonnaise, les câpres, la relish, la pâte d’aneth, le jus de citron frais, le sel et le poivre. Réservez au froid.

Bâtonnets de poisson :

  1. Coupez le poisson en bâtonnets et assaisonnez-le légèrement de sel et de poivre.
  2. Dans un bol moyen, battez l’œuf à la fourchette avec une pincée de sel (pour le liquéfier).
  3. Dans un autre bol moyen, mélangez la chapelure avec l’origan, le thym et le piment d’Espelette.
  4. Passez les morceaux de poisson dans l’œuf, puis enduisez-les de chapelure épicée.
  5. Dans une grande poêle antiadhésive, faites fondre le beurre avec l’huile d’olive à feu moyen.
  6. Faites dorer les morceaux de poisson (environ 3 minutes de chaque côté).
  7. Servez les bâtonnets sans attendre, accompagnés de sauce tartare.

Bâtonnets de poisson et sauce tartare maison

En cuisine, on a tous de petits plaisirs ignobles qu’on cache avec beaucoup de gêne. Des préférences douteuses qui sont socialement inacceptables. On en rêve secrètement. On ne peut pas s’en empêcher. Récemment, j’ai vu un pâtissier renommé s’extasier en mangeant un roulé suisse de l’épicerie. Un sommelier m’a confié adorer, contre tout entendement, les mélanges à margarita. Quand personne ne regarde, j’ai un ami qui tartine encore son steak de ketchup. Et moi, je l’avoue, ici, maintenant, quand je fais l’épicerie et que je prévois manger seule, il m’arrive, parfois, de jeter mon dévolu sur des bâtonnets de poisson congelés. SCANDALE! Voilà, c’est dit.

Même si j’en retire une grande satisfaction, il n’en reste pas moins qu’au fond de moi, j’aspire à mieux. Je veux changer! Je veux laisser cette vilaine tentation derrière moi, avec tout ce que ça implique, c’est-à-dire la présence fréquente de gras trans, d’additifs et de sel… C’est pourquoi j’ai tenté les bâtonnets de poisson maison.

Ai-je vraiment besoin de spécifier que l’expérience a été hautement concluante? Le poisson : en plus d’être plus facilement reconnaissable, il est juteux, savoureux et n’adopte pas la texture « mâchée d’avance » des bâtonnets congelés. La chapelure : plus fine, plus croustillante, moins grasse. En plus, faire ses bâtonnets soi-même est moins long que de prendre les surgelés! Même la paresse est comblée.

Pour la sauce tartare, là, par contre, je l’ai toujours fait moi-même, peu importe le support. Je perfectionne mon art depuis plusieurs années et là, je pense que je touche à quelque chose qui se rapproche drôlement de la perfection. Je vous laisse en juger par vous-même.

Auteur: Catherine Draws

Blogueuse gourmande

Lunch

Ingrédients


Sauce tartare :

  • 3 c. à table (435 ml) mayonnaise
  • 1 c. à thé (5 ml) câpres hachées grossièrement
  • 1 c. à table (15 ml) relish
  • ½ c. à thé (23 ml) pâte d’aneth préparée
  • ½ c. à table (8 ml) jus de citron frais
  • Au goût sel et poivre

Bâtonnets de poisson :

  • 300 g (2/3 de livre) filet d’aiglefin (ou un autre poisson blanc à chair assez ferme)
  • sel et poivre
  • 1 œuf
  • 1 tasse (250 ml) chapelure maison (ou du marché sans gras ajouté)
  • ¼ de c. à thé (1 ml) origan séché
  • ¼ de c. à thé (1 ml) thym séché
  • ½ c. à thé (3 ml) piment d’Espelette
  • 2 noisettes beurre salé
  • 1 c. à thé (5 ml) huile d’olive
5 min.
10 min.
x 1-2

Plus de recettes

Haut de la page