Liste des articles

SImon Olivier Fecteau

Simon-Olivier Fecteau: Quand la santé devient une priorité

Emilie Perreault

Emilie Perreault

Vivre mieux:

Journaliste culturelle

Découvrir cet auteur

Le réalisateur Simon-Olivier Fecteau se rappelle très bien le moment où il a décidé que sa santé deviendrait une priorité. C’était en mai 2010, à deux jours de s’envoler vers Cannes pour présenter son court-métrage Le technicien. Un trouble à la vésicule biliaire l’a empêché de quitter Montréal. « C’est bizarre, mais je pense que je le savais depuis longtemps que je n’étais pas bien dans mon corps, que quelque chose clochait. Même si la mise en forme n’a rien à voir avec ma vésicule biliaire, j’ai décidé à ce moment-là de me reprendre en main. »

Cette décision s’est traduite par l’embauche d’un entraîneur privé, Jean-Luke Côté. « Je me suis dit que la santé devenait une priorité. Plutôt que de m’acheter une nouvelle voiture, je devais investir en moi. Je me retrouve donc deux fois par semaine à souffrir le martyr sous les ordres de mon entraîneur », explique le réalisateur sur un ton ricaneur. S’il admet que la présence d’un spécialiste le motive, Simon-Olivier explique aussi que les résultats qu’il observe sont tout aussi efficaces pour le convaincre de retourner au gym. « Je partais de loin, je ne pouvais pas soulever le poids de mon corps. Quelques mois plus tard, je peux faire une quinzaine de tractions. » Son conseil? Être patient. Selon lui, il faut trois mois pour constater une véritable différence sur sa forme physique.

Conseils de Simon-Olivier Fecteau

  • Considérer l’entraînement comme une priorité dans son horaire, au même titre qu’une rencontre pour le travail ou n’importe quel autre rendez-vous indélogeable.
  • S’offrir une rencontre avec une nutritionniste juste pour faire le point sur ses habitudes alimentaires et faire les changements en conséquence.

Évaluez cet article


Découvrez nos auteurs

Liste des articles